Familles d'oiseaux

Coléoptère fleur en bronze / Dicaeum aeneum

Pin
Send
Share
Send
Send


En vous connectant à LiveJournal à l'aide d'un service tiers, vous acceptez les termes du contrat d'utilisation de LiveJournal

  • Entrées récentes
  • Archiver
  • Amis
  • Profil
  • Souvenirs

Coléoptère à ventre orange

Un petit oiseau lumineux vit en Asie du Sud-Est, le coléoptère à ventre orange (Dicaeum trigonostigma). Par rapport à d'autres coléoptères des fleurs, ils peuvent être vus assez souvent dans le sud de la Thaïlande ou en Malaisie. Mais ces oiseaux sont très agités et aux ailes rapides, il suffit de regarder de près et sa trace a disparu. Il se trouve que j'ai pu observer les coléoptères des fleurs un peu plus longtemps que d'habitude. Dans le village oriental, qui était situé à côté de notre hôtel sur l'île de Pulau Langkawi en Malaisie, nous avons trouvé une petite allée de quelques arbres fruitiers, sur lesquels ces coléoptères des fleurs se nourrissaient parmi les oiseaux du soleil, les étourneaux - alponis et orioles. Mon histoire est à leur sujet plus loin.

Tous les coléoptères des fleurs, et il en existe 48 espèces, appartiennent à la famille des coléoptères des fleurs (Dicaeidae) de l'ordre des Passériformes. Les représentants de cette famille semblent monotones à l'extérieur: des oiseaux trapus avec une queue courte et un bec large vivent en Inde, au Sri Lanka, en Asie du Sud-Est, aux Philippines, dans les îles d'Indonésie et en Australie. Mâle et femelle dans de nombreuses espèces se ressemblent, mais il existe des coléoptères des fleurs avec un démorphisme sexuel en couleur. C'est exactement ce que sont les coléoptères des fleurs à ventre orange: les mâles bleu foncé avec un ventre et un dos orange (photo ci-dessus) diffèrent des femelles vert jaunâtre. (photo ci-dessous).

"De nombreuses publications ont été publiées sur les coléoptères des fleurs, y compris en russe, qui décrivent toutes les caractéristiques étonnantes de leur vie" Je voudrais vous informer, mais hélas! Un petit essai dans la "Systematics of Birds" de N. Kartashev et quelques suggestions d'Evgeny Koblik dans "Variety of Birds" sont tout ce que j'ai pu trouver dans la littérature de langue russe. De plus, il y a un article dans le multivolume "Life of Animals", où ces oiseaux sont appelés Flower Suckers. Maintenant, ce nom n'est plus utilisé.
Néanmoins, avec l'aide d'Internet, vous pouvez trouver de nombreuses informations intéressantes sur les coléoptères des fleurs dans d'autres langues. Alors, à quoi ces oiseaux sont-ils intéressants?
Oui, au moins la couleur du ventre de ces petits oiseaux! Ils sont vraiment assez petits: avec une longueur de 9 cm, leur poids n'est que de 8 grammes.

Faits intéressants sur la nutrition des coléoptères des fleurs ou des drageons. Le nom russe laisse entendre que ces oiseaux se nourrissent des fleurs des plantes ou du nectar de ces fleurs. Le nom anglais Flowerpeckers, qui peut être traduit par "Flower-eater", le confirme également, mais l'allemand "Mistelfresser" - un mangeur de gui, rapporte d'autres prédilections nutritionnelles des oiseaux. Mais d'abord sur le nectar. Pour qu'un oiseau suce du nectar, il doit avoir des dispositifs spéciaux à cet effet. Et ils existent vraiment: le coléoptère à ventre orange a une langue tubulaire. Ici, il peut être clairement vu sur la photo du poussin "à bec jaune". Malgré le bec court, la langue de l'oiseau est longue et étroite, enroulée dans un tube, et un tiers de la langue est fourchue et forme deux tubes ouverts.

D'autres oiseaux nectarifères ont des langues similaires, comme le Meliphaga des passereaux. D'autres oiseaux, tels que les filles de fleurs hawaïennes des passereaux et les colibris des Swarfiformes, peuvent rouler leur langue dans un tube.
Cependant, tous les coléoptères des fleurs n'ont pas la chance d'avoir de telles langues. Seules quelques espèces (de 4 à 8) peuvent s'en vanter. Pour d'autres, ils peuvent être très différents, au total il existe 4 types de langues différents dans le genre Dicaeum.
En plus du nectar, les coléoptères des fleurs se nourrissent de baies, et ci-dessous, je vais montrer comment ils le font. Beaucoup de ces oiseaux ont des bords déchiquetés sur leur bec, et les coléoptères des fleurs avec leur bec, comme une petite scie, coupent facilement la coquille des baies, en retirant les graines avec de la pulpe.Ici, la femelle commence à presser la baie.

Et puis elle est déjà arrivée aux graines, qu'elle va manger.

Les jeunes oiseaux veulent aussi quelque chose de savoureux.

Cependant, avec la consommation de baies, tout n'est pas aussi simple pour les coléoptères des fleurs. Le fait est que ces oiseaux se spécialisent dans la consommation de baies de plantes de la famille Rememberage (Loranthacées). Ces plantes sont des arbustes bas menant un mode de vie semi-parasitaire sur les arbres dicotylédones, rarement sur les conifères. Le fruit est une baie ou une drupe en forme d'oeuf ou sphérique avec une pulpe juteuse et collante et une fine couche externe. L'embryon est entouré d'endosperme abondant. Les fruits sont une importante source de nourriture pour les oiseaux, tandis que les graines, traversant leur tube digestif, restent intactes. De plus, il a été constaté que la germination de ces graines est considérablement augmentée.

Le gui fait donc également partie de ces plantes semi-parasites. C'est pourquoi les Allemands appellent ces oiseaux les mangeurs de gui ("Mistelfresser"). Cependant, le fruit du gui n'est pas digéré, mais sa pulpe collante est savoureuse et saine. De plus, ces fruits ont un fort effet laxatif. Que devraient faire les coléoptères des fleurs? La nature a trouvé des adaptations étonnantes pour nourrir les fruits de ces plantes. Chez tous les coléoptères des fleurs, la partie musculaire de l'estomac peut être fermée par un sphincter (valve) et les baies de gui passent immédiatement dans le duodénum, ​​en contournant l'estomac. Ainsi, les graines de gui ne sont pas effilochées, car elles ne seront de toute façon pas digérées et la pulpe nutritive est absorbée dans les intestins. De plus, le processus de digestion s'effectue en quelques minutes. Après avoir avalé 3-4 baies, l'oiseau nettoie les intestins, se frotte contre la branche et nettoie le koaku des graines collantes. Puis il recommence à manger.

Les coléoptères des fleurs se sont tellement adaptés au laxatif qu'en captivité, ils ne peuvent pas se nourrir uniquement de fruits. Dans ce cas, le coléoptère à ventre orange a des difficultés avec le passage du mangé!

En plus du gui, leur alimentation contient beaucoup de graines et de fruits d'autres plantes: figues (Ficus), bananes (Musa), les mangroves, les hévéas et les caféiers. De plus, les araignées (Araneae) et de petits insectes. Dans ce cas, la partie musculaire de l'estomac travaille chez l'oiseau, la valve s'ouvre et la nourriture s'effiloche. La manière dont ce processus est réglementé dans la littérature n'est pas décrite.
Il m'est très difficile d'identifier les espèces, et même les familles, d'arbres et d'arbustes qui y poussent dans des forêts inconnues. Pour moi, ils semblent tous identiques, et c'est visuellement exactement le cas. Les troncs de nombreuses espèces d'arbres sont très similaires et les feuilles et les fruits sont en hauteur. Seules les rizières sur le sentier peuvent aider une personne bien informée. Mais je ne suis pas.
Par conséquent, je ne sais pas quel genre de baies les coléoptères des fleurs ont mangé. Mais je sais que parfois ils les emportent avec eux, presque comme nos seins emportent des graines.

Ceci conclut mon histoire sur le coléoptère à ventre orange. Je veux juste noter que leurs poussins ont un bec orange vif très visible, ce qui n'est pas reflété dans la littérature. Et il faut dire que tous les coléoptères des fleurs jouent un rôle important dans la dispersion des plantes épiphytes de la famille des fleurs remniennes.

Je remercie tous ceux qui ont lu mon volumineux texte. Mais les informations sur les coléoptères des fleurs m'ont paru très intéressantes, et j'ai décidé de vous les transmettre, cher lecteur.
Dans la suite du texte d'aujourd'hui, je montrerai bientôt d'autres types de coléoptères des fleurs que j'ai rencontrés lors de mes voyages.

Pin
Send
Share
Send
Send